Le terme « para-hockey » désigne au moins trois disciplines sportives dont deux peuvent être pratiquées en été. Le principe et les règles du hockey pratiqués par les valides ont été adaptées afin de permettre aux personnes handicapées de jouer.

Hockey sur luge

Il n’a pas véritablement changé depuis sa création en 1960. Il se pratique assis sur une plateforme glissant sur la glace. Le joueur dispose de deux bâtons pour frapper la balle et guider ses déplacements. La luge a quelque peu été améliorée depuis le traîneau et le manche bricolés par les inventeurs suédois. Aujourd’hui, comme pour tous les accessoires de glisse, l’ensemble est en alliage et testé en soufflerie pour avoir une excellente pénétration dans l’air.

Entre 1969 et 1981, seules six équipes européennes pratiquaient le hockey sur luge. Puis les États Unis d’Amérique et le Japon ont mis sur pied leurs équipes. Ils furent suivis par d’autres pays d’Europe tels que l’Estonie. Le hockey sur luge est devenu un sport relayé par des médias sur internet. Il est pratiqué pour la première fois de façon internationale pendant les jeux paralympiques lors de la compétition accueillie par la Norvège en 1994. Le hockey sur luge exige une grande coordination des mouvements. L’autre contrainte sur la glace est la vitesse que tout débutant doit apprendre à gérer. Ce sport, destiné aux personnes ayant perdu leurs jambes, peut être pratiqué par des équipes mixtes.

Le hockey sur fauteuil

Pratiqué sur fauteuil roulant avec également des équipes d’au moins six personnes dont un gardien, cette discipline sportive dispose quasiment des mêmes règles que le hockey sur luge. Son principal avantage est de pouvoir être joué hors des patinoires. Cette caractéristique en fait un sport plus accessible pour des personnes n’ayant pas accès à une installation de glisse. Le hockey sur fauteuil est pratiqué par des athlètes pouvant au moins se servir de leurs mains. Il n’est pas interdit de faire jouer des personnes valides à conditions qu’elles soient aussi sur des fauteuils roulants.

Le hockey spécialisé

Pratiqué souvent sur gazon et dans des centres spécialisés, cette forme de handi-hockey se joue avec des équipes essentiellement composées de déficients mentaux. Le rythme de jeu est moins rapide que les autres versions de ce sport dédiées aux handicapés. Le hockey spécialisé a un double intérêt. D’une part, il permet de faire du sport. D’autre part, il aide à améliorer la coordination des mouvements. C’est donc un sport ludique et utilisé par le corps médical pour renforcer l’attention. Quasiment toutes les formes de handi-hockey se jouent en matchs de trois manches de 10 ou 15 minutes. Dans certaines formes de hockey spécialisé, le sportif peut être aidé. Cette aide est réduite à mesure que l’athlète acquiert de la dextérité.